mercredi 10 octobre 2012

LDP: innovations et lignes simples


Le Long Distance Pumping est en plein effervescence.
Les grosses planches au profil de Daurade coryphène ne se cachent plus.



Le précurseur de ces planches techniques est incontestablement Rolls-Rolls avec son modèle Woody  à l'amorti apprécié (11 à 13 plis d'érable, comme une Evo), le carbone étant plus léger mais moins confortable. Ces formes complexes venue d'Allemagne ont fait le tour du monde sous les pieds de quelques aventuriers, et sont toujours proposées à la vente.

Peut être verrons nous apparaître ces capots de roues pour braver la pluie, et donner à nos planches un peu de cette esthétique complexe sans surcroît de poids excessif.


Les formes retenues pour les planches de LDP ont été marquées par la réussite esthétique et technique de la Mermaid  Roe Racing, ce qui a eu pour effet de freiner la créativité: on a vu apparaître beaucoup de formes "torpille" dérivées comme la Subsonic Pulse ou de beaux customs, puis une Triton de construction nouvelle mais à la ligne assez proche.
Je ne prétends pas ici que ce sont de vulgaires copies, mais plutôt l'image d'une tendance,  d'une recherche partie sur des hypothèses communes aboutissant à des résultats similaires à une époque donnée.


Un prototype de la Triton 2012
Heureusement il y a une relève, qui vient d'Europe.


En Allemagne le superbe travail de Oliver et Björn avec la marque Olson & Hekmati  révèle de vrais bijoux:







Le modèle pumper est de toute beauté: coeur en bouleau, fibre de verre biaxiale, carbone triaxial, plaquage noyer ou pommier. longueur 85 ou 95 x 24 cm, entraxe 75cm, 1,5 kg.









La Pogo Impala est une autre alternative excitante: on revient à un classique Européen avec deux couches de titanal, cet aluminium autrichien utilisé dans la construction des skis de haut de gamme, bien connu sur les gammes Aluflex et Nowave en France, Pogo en Allemagne, et curieusement pas du tout aux USA.
Plaquage noyer, bouleau, titanal, peut être des fibre de verre et carbone entre les plis.


Aux Pays-Bas Edwin et quelques afficionados de très bon niveau se sont également intéressé au dessin des plateaux spécifiques, en introduisant dans le premier modèle LDP Baka une technique proposée par James Peters sur Paved Wave susceptible de renouveler la technique, avec cette fente centrale. Nous reviendrons bientôt sur cette très belle planche.



Cette découpe a été brillamment illustrée dans les premiers modèles français de Blackkross, notamment sur cette Triky si belle mais si difficile à exploiter.L'argument était essentiellement esthétique - avec une belle réussite - mais la cohérence globale n'était pas aboutie.


Un custom est en cours de préparation selon ces ingrédients - taille de guêpe, fente centrale, zones de torsion renforcées - nous verrons rapidement le résultat. Il sera signé d'un Z, et le vent le portera.


Si le LDP est une discipline très technique, c'est également un retour aux sources de la planche à roulette, un accessoire très simple, un objet du quotidien. Le succès des petits cruisers doit nous le rappeler : abordable, petit, léger, et polyvalent.


La Galac Pod avait ces arguments - elle est aujourd'hui introuvable, mais devrait continuer à inspirer les shapers par sa simplicité, gage de retour à des planches moins complexes.




4 commentaires:

Bevilacqua a dit…

merci à Nicolas, Laurent, Benjamin et bien d'autres encore pour les sources de cet article.

Mimosa a dit…

Je n'aurais pas mis la Rolls dans la catégorie LDP mais bon... ça introduit la suite.
J'ai failli craquer pour la Baka. Je serais curieux de lire ton avis sur cette excentricité centrale.
Bel article

stéphane dumoulin a dit…

Super article!!! Merci Jérome!!!!!

stéphane dumoulin a dit…

Super article !!! Merci Jérome!!!!!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...