vendredi 25 juillet 2014

Carrément nouveau: Shark wheels


... Comme sortie de la vis sans fin d'une gelateria californienne...

De fait les Shark wheels sortent de l'usine AEND de Huntington Beach, synonyme de qualité et d'innovation. Est-ce pour autant une  idée nouvelle ? - Absolument pas.
Les plus connues sont les Z-groove - modèle Jimmy Plummer, joyaux de collection vintage 1978.


On trouvera également des productions anecdotiques comme les Looner Hedgehogs : cette marque commercialisait des roues toutes rondes (Looner balls) ou à picots.


Enfin les Wizard Wheels au marquage singulier.



Plus classiquement Yoyo ou Santa Cruz proposèrent des coffin cut avec une grande fente centrale, sans réussir à s'imposer durablement.
    
Il n'y a pas de produit équivalent actuellement sur le marché.
Si vous êtes bricoleur vous pouvez tenter de tailler vous même des rainures dans vos roues. Il vous faudra choisir une roue de fort diamètre, dont la bande d'uréthane sera suffisamment épaisse pour être travaillée.


Attention toutefois : l'uréthane chauffé est toxique, évitez donc le fer à souder ou un tour mal réglé. On ne manipule pas sans risque un ciseau à bois ou une lame sur une roue en rotation.
Si vous êtes curieux vous pouvez essayer les Stompers de Road Rider, qui présentent une bande de roulement convexe inspirée d'un pneu de voiture.


Si vous êtes fortunés vous pourrez commander un traitement de surface sur-mesure chez Harfang. Des professionnels de descente se font retailler des jeux de roues pour adapter leur équipement quelle que soit la météo.



Les Shark wheels ne peuvent pas vous laisser indifférents : 

De profil, elles révèlent un triangle inscrit mystérieux, symbole mystérieux au possible : 
voyez Dan Brown et son Da Vinci code pour y trouver un sens caché.


Vous rappelez vous des anciennes roues UFO des années 70 ?


ou ces marques plus récentes ?


 De dessus elles dessinent 3 vagues, promesses charnues d'évolutions inhabituelles.
Je vous rassure - elles roulent droit !


Ce signe serait le symbole de l'eau chez les Arawaks, ce premier peuple à occuper la Caraibe. On le trouve sur les roches gravées de Guadeloupe parmi les signes de leur civilisation.


 J'ai eu le plaisir de tester ces roues un jour de tempête tropicale, avec beaucoup d'eau et de petits graviers sur la route. C'est là que les Sharks trouvent leur utilité : sur une route sèche de bonne qualité, elles sont un peu lentes, mais confortables. Elles émettent un agréable ronflement quand on insiste un peu sur les virages, et décrochent très progressivement, comme si les trois lignes d'uréthane cédaient l'une après l'autre.
Dès que le revêtement est médiocre, inégal ou glissant, elles révèlent tout leur potentiel : agiles et accrocheuses, elles permettent d'évoluer sans les dérapages intempestifs d'une roue lisse.


Ces roues me semblent promises à un bel avenir.
Elles complètent utilement nos équipements habituels 
et permettent d'évoluer là où une roue classique s'arrête : 
sols dégradés, humides, glissants.


L'été est là, mais ensuite viendra l'automne et son cortège brumeux de feuilles mortes et de flaques ... 
il est temps de penser à s'équiper !


Les Shark Wheels sont distribuées en France par Ridemore.fr
que nous remercions pour avoir mis un jeu à notre disposition.

4 commentaires:

Jonathan a dit…

Superbe article!! Ça donne envie d'essayer tout ça!

Egador a dit…

L'article précise "sur une route sèche de bonne qualité, elles sont un peu lentes, mais confortables". Etrange, personnellement je trouve qu'elles sont plutôt rapide. Pourquoi se sont elles révélées "un peu lente" lors de cet essai ?

Anthony S a dit…

Salut,

J'utilise la formule Mako 80a 69mm depuis 6 mois.

Je ne dirai pas que les Shark sont lentes. Elles sont rapides mais manquent d'inertie. On accélère, on prend facilement de la vitesse mais on la garde moins longtemps que des roues classiques.

Elles ont un vrai confort de roulement et sur revêtement changeant, bitume bande de terre bitume ça passe tout seul. Avec les graviers ça va tout seul aussi : pas de souci de roue qui se bloque.

Je ne suis pas un pro du slide, loin de là, mais je trouve qu'elle sont faciles à mettre en glisse. Attention car sur de l'humide ou mauvais revêtement ça peut partir en slide d'un coup. En carving elles manquent d'accroche je trouve.

Donc je devais résumer ce sont de bonnes roues mais il faut améliorer le concept. Ce serait bien de voir un modèle en 75mm avec une meilleure inertie et une formule d'uréthane améliorée.

Anonyme a dit…

Je n'ai pas testé les Mako 80a lors de cet essai, mais un modèle plus tendre en 78a.
Compte tenu des bandes de roulement plus fines qu'une roue classique j'ai trouvé une petite tendance à s'écraser qui me ralentissait légèrement.
Pour cette empreinte si particulière je recommande vivement les Mako, un tantinet plus fermes.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...