vendredi 8 novembre 2013

Kabwa & Festijè


Le film Rasta Rocket (Cool runnings) a popularisé les Push Carts de Jamaïque, parents caraïbes des Soap boxes  - les Caisses à savon de nos amis de la Devil Ride.


A côté de ces chariots hybrides existent également des engins inspirés de nos skateboards.



L'envie de planche à roulettes est universelle, 


mais elle est trop souvent illustrée par des clichés condescendants, misérabilistes voire expressément racistes.


La formidable attirance pour le modèle du skate US ne doit pas faire oublier que chaque pays a ses propres traditions en ce domaine, et qu'il y a autant de recherche dans l'élaboration de l'engin que dans son utilisation.


 A ce titre, le Kabwa de Guadeloupe perpétue une tradition bien vivante.


 Une manifestation récente a rappelé que ce jeu traditionnel était toujours populaire.



 Chaque année une association ferme la descente de Gallisbay dans la préfecture de Basse-Terre pour permettre à quelques kabwa de dévaler les rues. Certains puristes ne roulent que sur les gros roulements de camion en acier, mais d'autres adoptent des roues en gomme, plus rapides et plus stables.


D'autres usages encore à nos chères planches à roulettes : le Rolla-ball de République Démocratique du Congo (RDC) où les victimes des mines ou de la polio s'affrontent dans un basket adapté.


Avons - nous également cette tradition populaire en France ?
Il semble que oui : j'ai trouvé cette affiche à Arras l'été dernier.


En Angleterre le wheel-chair a également ses adeptes : 


les roulettes sont directement tirées de nos skates, 
le reste est bricolé à partir de matériaux de récupération.

 


Nous reviendrons sur cette dernière expérience, particulièrement intéressante.
Bonne route, et soyez prudents !

2 commentaires:

Chris a dit…

Faboulous!
Extraordinaire!
Wundervoll!
Good job Jermome!

Laurie BEAUZOR a dit…

et bien moi j'aimerai connaitre l'histoire du kabwa made in Guadeloupe

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...